C’est sur le blog de tiny la souris allias « Le pire serait qu’il n’arrive jamais rien » que j’ai trouvé cette lettre adressé à sa fille Miska 7 mois. Issu des travaux d’E. Pinkler (pédiatre hongrois) elle lui explique pourquoi elle a choisit pour elle la motricité libre. Ce texte est très parlant et en le lisant jusqu’au bout (oui! il faut aller jusqu’au bout!) on comprends mieux les implications physiques que subit le corps d’un tout petit. A lire, à partager,… à diffuser POUR NE PLUS FAIRE MARCHER NOS ENFANTS

 

 Ma fille, je ne te ferai point marcher

19FÉV

Ma fille, Misha, si tu étais née quelques années plus tôt, j’aurais été fière de t’asseoir très vite dans des coussins pour que tu puisses jouer, puis je t’aurais fait marcher en te donner mes mains comme appuis. Et si ça se trouve, je t’aurais peut être même acheté un trotteur pour que tu puisses te déplacer seule. Tout ça, je l’aurais fait en pensait bien faire! la suite ici

motricité libre retournement enfant

 

 

 

Catégories : ---La chronique de Marie

Articles similaires

---La chronique de Marie

PRÉCAIRE… VOUS AVEZ DIS PRÉCAIRE?

C’est un métier bien précaire que nous faisons. Toutes les années et principalement à la fin de l’été les familles nous quittent pour différentes raisons : enfant qui rentre à l’école, déménagement, changement de mode de Lire la suite…

---La chronique de Marie

2 tonnes par jour

Dans mon métier je soulève 2 tonnes par jour ! Pour celles qui connaissent mes origines marseillaises, je vous entends déjà : « Elle nous fait une galéjade, la Marie, c’est comme l’histoire de la sardine qui a bouché le Lire la suite…

---La chronique de Marie

Accueillir une stagiaire chez l’assistante maternelle

La puéricultrice PMI de mon secteur a orienté vers moi une stagiaire. C’est Sabrina ! Une maman de deux enfants en reconversion professionnelle. Titulaire du baccalauréat, Sabrina souhaite s’orienter comme ATSEM dans les écoles et Lire la suite…