J’ai rencontré 3 capitaines Flam …qui s’en allaient embrasser Marianne!

Certaines ont choisi de représenter leur commune parce qu’elles souhaitent des salles pour leurs associations ou pour que les ass.mat puissent ouvrir des MAM tandis que la mairie leur refuse alors qu’il y a des locaux vides dans ces même communes. D’autres se sentent investis pour mieux servir les besoins de la petite enfance. Tous sont passionnés et s’impliquent car ils ont des convictions au fond d’eux. Ils et  Elles sont courageux et c’est cela que je voudrais mettre à l’honneur sur mon blog. J’ai rencontré Stéphanie, Sylvie, et Sébastien.

Nanie-pirate-2-141x300Stéphanie B. 34 ans, Assistante maternelle depuis 2010. Habite à Emancé, petite commune du Sud des Yvelines (78). (allias Chez Bibinou )

    J’aime partager ce que je connais, je suis curieuse denature et ouverte à beaucoup de choses Etre à l’écoute est une de mes qualités, discuter également.  il me semble    important d’expliquer et de montrer ce qu’est « être      Assistante Maternelle » : tout comme médecin, prof,      fleuriste etc…   c’est un MÉTIER, pour certaines un choix délibéré, voire une vocation.

20140305_121905Sylvie Symaniva, assistante maternelle depuis 2003 à Rillieux la Pape dans le Rhône

  Je suis beaucoup  investie dans un RAM depuis 10 ans, en  tant qu'administra- teur, ensuite secrét-aire, trésorière et actuellement vice-  présidente. Je suis aussi  membre de    bureau de mon       comité de quartier.

20140304_100333 Sébastien Meunier. 40 ans. Assistant maternel depuis 2007  agrée pour 4 enfants. Habite St Georges de Reneins dans le Beaujolais.

Je me défini patient, organisé,    réactif,des qualités indispensablesà notre métier, car si "aimer les  enfants" est essentiel cela ne suf-fit pas pour être professionnel On peut aimer les enfants et arriver  en retard à l'école!!!

                                               Moi :Enfants,…Vous chantiez sur le générique de Capitaine Flam ? 

Mes 3 interviewés: Oui bien sur! ( rires) ! !  (et ils se demandent inquiets tout d’un coup s’ils ont révisé le bon sujet).

Moi : Vous êtes assistants maternels. Quand on est si petit au yeux de la société ( professionnellement parlant )  faut il  être animé de la même force que Flam pour soulever sa voix et la poser sur une liste électorale?

Mes 3 interviewés : Oui! Quand on veux être concerté sur les nouveaux rythmes scolaire, quand on réclame des ouvertures de MAM, de RAM ce sont les besoins des enfants de notre commune que l’on défend

Moi : Capitaine Stéphanie (allias Chez Bibinou) Vous partez à l’abordage. Quelle est votre bataille?

Nanie-pirate-2-141x300« Après réflexion, je me suis dit pourquoi pas, cela peut être intéressant de savoir ce qu’il se passe, surtout que notre commune ne fait que 800 habitants. La liste proposée se veut apolitique, l’objectif est de défendre les intérêts de notre commune et de pouvoir obtenir des soutiens et subventions pour pouvoir « vivre ». Je suis ass’mat depuis mon installation sur la commune, il y a trois ans et également je suis fraîchement passée secrétaire d’une association qui se démène pour égayer le quotidien des enfants de l’école. Le fait d’avoir un pied dans ce nouvel univers « malgré tout politique » me permettrait avec le temps et l’acquis d’expérience, de pouvoir avoir mon mot à dire sur ce qui concerne l’enfance dans sa globalité. La mairie actuelle fait de la publicité pour ses ass’mats, car sans elles il y aurait moins de facilité à convaincre de potentiels nouveaux habitants. C’est également réciproque, nous avons besoin d’un coup de pouce pour nous faire connaître. Nous vivons ensemble, nous dépendons des enfants. On m’a proposé d’être à la Commission « Ecole-caisse des Ecoles », « Informations-communications (avec les présidents des 3 associations de la commune) » et « suppléante sur les Appels d’offre ». Plutôt pas mal pour un début, en tant que novice ! Bien sûr, je ne suis pas candide ni dupe, si quelque chose me déplaît, je sais le faire comprendre ; je ne tiens pas à faire « jolie » sur un bout de papier. Je souhaite me rendre utile d’une autre manière pour les intérêts de la commune et des personnes qui y vivent. Et progressivement, obtenir du soutien pour notre profession. Je ne me sentirai pas seule, un de mes anciens PE a été sollicité, nous travaillons déjà ensemble, pour notre association, avons les mêmes intérêts concernant l’éducation et le développement pour les enfants… nous passons un cap au-dessus, tout simplement. »

Moi : Capitaine Sylvie, pensez vous pouvoir apporter une autre image de notre profession?

20140305_121905Le milieu de la petite enfance est un domaine qui me passionne, et j’aime beaucoup être en contact avec les autres. M’engager dans la politique municipale cette année, ne vient pas de mon fait. C’est grâce à un des mes ex-employeur, que je remercie, d’ailleurs, que je me suis dit : pourquoi ne pas me lancer dans cette belle aventure humaine. Je suis sur une liste apolitique. Il y a beaucoup de choses à faire sur une commune. Je veux être actrice de la vie économique et sociale, et surtout de la petite enfance de ma commune. Si je peux donner une autre image des assistantes maternelles et montrer qu’on n’est pas que des « nounous » mais aussi des professionnelles de la petite enfance, j’en serai fière.

Moi : Capitaine Sébastien, vous êtes sur plusieurs fronts?                                                 20140304_100333« Président et co-fondateur de l’association « au cœur des nounous(2012), parent d’élèves élue maternelle et primaire, je souhaite m’investir davantage pour ma commune afin de partager mes compétences professionnelles dans le domaine de la petite enfance et des écoles mais aussi transmettre mes expériences dans le domaine de l’handicap et de la vie associative.  je veux être un interlocuteur direct entre les « nounous » et les professionnels de la future structure municipale. Je suis animé par l’envie d’apporter ma pierre à l’édifice si elle peut aider à l’améliorer mais en aucun cas pour défendre mes propres intérêts. »