Faire garder son enfant de l’autre côté de l’Atlantique

Un petit tour du côté des States et de Canada pour savoir comment sont gardés les enfants, à quel âge démarre l’école, quel est le coût?

images (1)AU CANADA

L’école primaire au Québec commence seulement à l’âge de 4 ans, révolus avant le 30 septembre de l’année en cours (contrairement au 31 décembre en France).Cela peut être quelque peu déroutant pour nous car celui-ci semblera prendre « une année de retard » sur le calendrier scolaire français.

Si vous avez besoin de faire garder votre enfant de 338999-on-apercoit-ici-ordre-habituelmoins de 4 ans, on peut confier son enfant à une « gardienne » et oui au Canada nous sommes appelées des gardiennes!!!, une garderie privée ou à un CPE, ou encore une pré-maternelle. Le CPE c’est l’équivalent de la crèche publique chez nous. Cela coûte aux parents environ 7€ par jour et par enfant, au lieu de 35€ dans une garderie privée non subventionnée. Néanmoins, les parents qui envoient leurs enfants en garderie non subventionnée peuvent récupérer la différence sur leurs impôts. Ils peuvent même demander un remboursement anticipé mensuel. Comme en France les places sont rares. C’est pour cela que beaucoup de parents font le choix de placer leurs enfants chez une gardienne, qui reçoit les enfants à son domicile (un maximum de 6). Mais ce mode de garde n’est pas aussi bien contrôlé qu’en France. Autre choix, les pré-maternelles. c’est un peu les haltes garderies de chez nous. Celles-ci n’offrent souvent que des demi-journées, ce qui n’est pas pratique pour les parents qui travaillent à temps complet. Le prix de l’heure est souvent plus élevé qu’une garderie.

AUX USA

images (8)Il est beaucoup moins facile pour les femmes américaines de concilier travail et enfants. L’école débute à 5 ans. Il n’existe pas d’équivalent au métier d’assistant maternel ni à nos crèches publiques. Avant l’école il y a les Daycare, sorte de crèche privée ou les filles au pair, ou encore les baby sitters

Il faut compter entre €130 à €600 par semaine pour un daycare. Plus l’enfant est jeune plus c’est cher.
images (9)La qualité varie souvent avec le prix. Il vaut mieux, une fois le choix fait, visiter plusieurs fois le Daycare, à des moments différents de la journée, avant de signer le premier chèque.
Il faut tout leur fournir : couches, lingettes, lait, jouets, vêtements de rechange, bavoirs, etc.
Certains font payer la minute de retard en fin de journée.
Les bons daycare ont souvent une longue liste d’attente et il y a des frais d’inscription, même quand on est sur liste d’attente.

Sinon les nounous à domicile sont payées selon les agences de €20 à €50 l’heure.
Une baby-sitter demande €13 à €20

Témoignage d’Addison, maman américaine expatriée en France :

"Arrivée en France je n'ai pas eut de place en crèche pour mon fils mais j'ai pu  le mettre en halte-garderie trois après-midi par semaine. J'ai aussi embauché une assistante maternelle à mi-temps, pour environ 25 heures par semaine. Total des heures de garde : 40. Coût total après abattement: 440 euros par mois, soit environ 5.280 euros par an, à quoi s'ajoutent d'autres réductions d'impôts. Dans une grande ville américaine, cela  vous reviendrait  entre 630 € et 1.500 € par mois –les coûts varient énormément selon  les Etats, mais il est évident que vous n'aurez rien d'aussi bon marché qu'en France,  et a fortiori moins cher. Et la situation ne s'arrange pas quand votre enfant atteint  3 ans –dans la majorité des Etats, les coûts des «preschools» sont supérieurs aux     frais d'inscription des universités publiques. Peu de personnes peuvent se permettre de  payer tous les mois 1.600 euros de frais de garde. Beaucoup de parents ne déclarent  pas  leur nounou......
téléchargement (8)".......Selon un sondage, seules 15% des familles rémunèrent leur nounou dans les règles; au Etats-Unis, pour la plupart des familles, la chose    n'est ni facile ni avantageuse. En France, je ne dirais pas que c'est facile –il y a aussi de gros problèmes de travail au noir– mais c'est        foncièrement bon marché de déclarer la nourrice  de votre enfant".