Assmat en colère

10561793_728004340627640_6430040132683127901_n

Assistante maternelle : une profession en colère POURQUOI?

Parce que c »est une grande souffrance psychologique de devoir constamment se justifier d’être une bonne professionnelle …Chronique de Françoise Nasër  « Etats d’âme » 

Parce que Jacques a dit « fais pas ci fais pas ca »….Chonique de Françoise Nasër « Jacques a dit »  (de la folie collective : consignes et interdictions en tout genre !)

Partant de ce constat : Nous avons eu une idée :
– un défi et la première photo, de Celine Celine
– un concept : une tétine dans la bouche, pour symboliser notre situation : »tais-toi et fais ce qu’on te dit » car nous sommes souvent dans l’impossibilité de nous défendre, par rapport à tout ce qu’on cherche à nous imposer ! de Ma Nounoukika                                                                   – un appui littéraire avec les Chroniques de Françoise Nasër                                                                – et maintenant un slogan « Sous silence et banalisées : nounous en colère » de Véronique Lorette ! .

…..alors j’ai réuni le tout sur une page FB Assmat en colère

Sont invitées à y participer toutes celles
– qui se sentent infantilisées par les pouvoirs publics, – stigmatisées par la presse,
– qui ont juste envie de rire ! Qui relève le défi ? à vos tétines !!!!! 1779896_500883426713738_6567631215909455637_n

Si vous vous sentez concernées, si vous avez de l’humour venez rejoindre le mouv sur Facebook Assmat en colère

    imagesMerci de liker a page lors de ta visite ! images (2)

Voici  témoignage que Cathy  Beaufreton a posté sur la page  fb qui résume bien le ressentit de notre profession :

 »  Je suis en mode pause… Mais assistante maternelle pendant plus de vingt ans ( et maman de quatre enfants) je peux constater les dégâts rencontrés dans cette profession,

par de nombreuses actions bénévoles, autodidactes qui ont conduit à ma démarche dans la bientraitance de l’enfant et de sa famille! En  » nourrice (:-) voici 50 ans!) puis parent employeur pendant 5 ans, assistante maternelle pendant 20 ans et animatrice petite enfance au sein d’un RAM depuis peu… Je compte bien continuer à me battre, autant pour protéger l’accueillant que l’ enfant accueilli! J’ai participé à des ateliers en structures, et bien pour rien au monde je n’aurais mis mes enfants dans ces établissements. La rigidité et la couverture des actes par le silence du personnel me font froid dans le dos! Avez vous déjà vu une fermeture de structure parce qu’un enfant s’est cassé un bras? parce qu’un autre a été régulièrement mordu? et le licenciement d’une EJE un peu trop « rigide » … ? Pour une ass mat c’est le retrait d’agrément immédiat!! Franchement je crois que je pourrais donner des cours de prise de conscience professionnelle à certaines de ces dames ou demoiselles! Tout comme les conseils appropriés que j’apporte à des collègues manquant d’expériences ou de patience! Et quand vous rencontrez des CG qui prétendent soutenir la cause de l’enfant… c’est un peu fort, car là aussi j’ai fait le boulot des CG en accompagnant les parents en détresse. Aucune suite n’a été donnée quand il m’a fallu déclarer des maltraitances. Car « anciennes » ass mat et bien protégées par la politique de passe-droit! C’est tout juste si le parent n’abusait pas! Oui j’ai « ramassé » des enfants en détresse à cause de leur mode de garde qui ne respectait ni l’enfant, ni le parent! Mais j’ai aussi dû soutenir des collègues abusivement dénoncées par leur employeur! Je ne le dirai jamais assez : la communication, la communication et encore la communication!!!! Quand une assistante maternelle laisse le parent sur le palier, ce n’est jamais bon signe. Quand le PE lui demande d’expliquer sa démarche professionnelle et qu’elle en est incapable, c’est plutôt inquiétant! On ne nait pas assistante maternelle, on le devient par les apprentissages des techniques et des pratiques professionnelles, des connaissances des besoins de l’enfant, des savoir-être et des aptitudes à communiquer, transmettre, acquérir et enfin justifier de ses compétences dans la pratique de ce métier! Au risque de faire hurler quelques unes … oui j’estime que l’assistante maternelle doit avoir une formation débouchant sur l’obtention obligatoire d’un diplôme d’Etat reconnu dans le temps! Il est inadmissible de devoir repasser par la case « départ » et être considéré tel une novice quand on arrête de bosser une année ( voire moins…)! Il est inadmissible que les CG puissent inclure des clauses complémentaires dans un REFERENTIEL NATIONAL D AGREMENT! Pourquoi ce qui est autorisé dans un département, serait il strictement prohibé dans un autre? La valeur d’un enfant est elle fluctuante selon les départements? Et de quel droit peut on imposer une technique de garde, un lieu de vie professionnel strictement identique à toutes les assistantes maternelles, alors que les Parents Employeurs portent justement leurs choix grâce à ces différences…. Enfin je suis persuadée que les modes de garde collectifs répondent surtout à la conscience de nos Hommes ( et femmes ) politiques qui pour se défendre de toute accusation préfèrent inciter les municipalités à créer crèches et autres garderies publiques…. N’est ce pas pour faire de l’élevage d’enfants? Pour formater tous les enfants dans un même moule? Le prétexte de « donner toutes ses chances à chaque enfant, n’est qu’un faux prétexte! Pensez vous vraiment que les enfants qui n’ont pas VOLONTAIREMENT de mode de garde iront dans ces structures? Sûrement pas! Enfin il est trop souvent oublié par nos juges la pénibilité de notre profession! La diversité des besoins individuels qui sont totalement différents selon les territoires urbains ou ruraux et même les régions! C’est bizarre qu’il n’y ait jamais de statistiques de retour de parents mécontents à propos des services en crèches? Des signalements de maltraitance… Nous ne vivons pas dans un monde parfait, je comprends parfaitement l’épuisement des assistantes maternelles face à certains enfants récalcitrants, voire face à des parents dont le seul but est d’appuyer qu’ils sont les décideurs, car ils sont LES employeurs! Dans toutes ces situations, ils en oublient tout simplement l’essentiel… leur enfant! Ou plutôt SI, pour ne pas entrer en conflit et « avoir la paix », ils appuient leur autorité sur la « nounou » plutôt que d’ouvrir un dialogue constructif! Et c’est ainsi que l’enfant-roi apprendra à grandir sans autorité parentale et sans apprentissage d’un modèle social! Tout lui parviendra tout cru…. Par contre dès l’entrée à l’école maternelle, alors là, attention aux remarques des professeurs des écoles! A ce moment-là, l’assistante maternelle a enfin le droit de sourire et de souffler! Et surtout le parent va enfin ( peut-être!) prendre ses responsabilités éducatives et devra bien respecter le personnel de l’école! Quoi que je me souviens d une maman qui m’a dit un jour que l’école n’avait pas à lui dicter son emploi du temps et que son enfant arrivera en classe à l heure qui lui conviendra ….à elle! Des inepties pareilles, des milliers d’assistants maternels en subissent les conséquences chaque jour. Et si jamais ils osent parler et bien c’est l’acharnement et l’enquête immédiate des PMI … Qui protège ces hommes et ses femmes? Il faudrait dire  » qui protège ces familles en détresse »? Car oui nous sommes des familles et des mères avant d’être des assistantes maternelles, et non des pions sur un jeu d’échiquier! C’est pourquoi le choix des parents se porte sur notre accueil familial, qui comporte des différences de mode de vie et que nous ne souhaitons pas voir transformer en lieu d’accueil froid, insipide, distant de toute dimension humaine. Nous déplorons aussi le fait que beaucoup de personnes n’ont aucune vocation à pratiquer cette profession! Et d’autres n’ont aucune envie de s’investir et proposent simplement de la garde, au mépris de la bientraitance de l’enfant, de l’engagement qu’elles pourraient avoir dans l’investissement d’une formation continue et dans le respect des familles accueillies!